Skip to main content

Pourquoi mon enfant s’énerve-t-il quand il joue à des jeux ?

mars

17, 2020

by coberst


Bien-être numérique

Ce billet de blog fait partie d’une série consacrée au bien-être numérique et à la façon dont le jeu fait de bons citoyens en ligne…

Les jeux sont censés être amusants, n’est-ce pas ? En fonction de l’âge de votre enfant, vous avez peut-être déjà eu l’impression qu’il n’avait pas vraiment l’air de s’amuser. Vous l’avez peut-être vu crier, lancer sa manette ou grogner de frustration. Et vous vous êtes demandé si c’était vraiment bon pour lui.

Les jeux en ligne ne sont pas si différents des jeux en extérieur, lors desquels les enfants passent par des tas d’émotions différentes. La plupart des activités avec un aspect compétitif peuvent susciter une colère passagère, mais également un désir de persévérer et de battre l’adversaire. Pensez, par exemple, à la hargne dont peuvent faire preuve certains grands sportifs, tels que Serena Williams et Cristiano Ronaldo. 

L’important, c’est d’aider votre enfant à gérer ces sentiments. Les brefs moments de stress sont supportables, mais quand le stress est permanent, il peut être épuisant. Voici six choses qui peuvent vous aider à canaliser les émotions de votre enfant :

1. Même si c’est tentant, évitez de lui dire : « Reprends-toi ! » ou « Arrête de t’énerver !». Mettez-vous à sa place. Il est difficile de se défaire instantanément d’une émotion. Pensez aux stratégies qui pourraient fonctionner avec votre enfant et aidez-le à dominer ses émotions. Par exemple, incitez-le à compter à rebours à partir de 5 ou à imaginer qu’il évacue son énergie via ses doigts.

2. Si le jeu auquel votre enfant joue est très compétitif, suggérez-lui des pauses régulières ou dites-lui de jouer à des jeux moins intenses

3. Définissez des limites quant à ce que vous autorisez. Chaque enfant est différent. Pour certains, un bref moment de frustration quand ils perdent une partie suffit. Cependant, si cette frustration perdure ou survient à chaque défaite, il peut être nécessaire d’apprendre à la maîtriser. N’attendez pas que cette colère devienne problématique. 

4. Parlez à votre enfant de jeux adaptés à ses capacités. S’il joue à des jeux conçus pour des joueurs plus expérimentés, sa colère vient peut-être du fait qu’il n’est pas encore prêt pour ce type de jeux. Il peut être utile d’expliquer que la persévérance finit par payer. Vous pouvez lui conseiller de s’améliorer sur un jeu un peu plus simple en lui disant que lorsqu’il aura atteint un certain palier, il pourra s’attaquer au palier suivant. 

5. Si un autre joueur le contrarie, aidez votre enfant à gérer la situation. L’autre joueur est-il méchant ? Enfreint-il les règles ? Peut-être pouvez-vous aider votre enfant à développer ses capacités de négociation afin qu’il s’amuse davantage avec les autres ? 

6. Comme toujours, donnez le bon exemple à vos enfants et adolescents. Si vous vous emportez chaque fois que vous oubliez le code de connexion à votre compte bancaire, votre enfant peut avoir le sentiment que c’est une réaction appropriée. 

N’oubliez pas que toutes les émotions sont saines et que la colère est naturelle. Le fait de fournir à vos enfants et à vos adolescents des outils pour reconnaître et gérer ces émotions leur permettra de développer des compétences essentielles pour la vie en ligne et le monde réel.